Phytothérapie

Le Ginseng

ginseng

On le dit aphrodisiaque, mais les bienfaits du ginseng ne s’arrêteraient pas là. Sa racine serait également une arme efficace pour lutter contre la fatigue et résister au stress.  A utiliser pourtant avec modération.

Performance et longue vie
Depuis des millénaires, les Asiatiques attribuent des vertus tonifiantes au ginseng. Si l’on en croit les conclusions des 2 000 publications traitant des effets thérapeutiques de cette plante, elle nous donnerait la pêche. Celles-ci montrent, en effet, que la « racine de longue vie », comme l’appellent les Chinois, aide l’organisme à réagir dans les périodes de manque de tonus. Du reste, la très sérieuse commission E de l’Institut fédéral allemand pour les médicaments et les appareils médicaux, considérée comme l’une des meilleures sources d’informations sur l’efficacité et l’utilisation des produits de phytothérapie, préconise d’employer le ginseng comme « un tonique pour revigorer et fortifier dans les moments de fatigue, d’asthénie, de baisse de capacité dans le travail, de diminution de la concentration ainsi que pendant la convalescence ». Si vous vous sentez raplapla, le ginseng devrait vous donner un coup de fouet et vous permettre de prévenir les maladies infectieuses, notamment la grippe. Il est également préconisé pour se préparer à des compétitions sportives ou à des examens, car il renforce les performances intellectuelles et physiques. Un vrai produit miracle en quelque sorte, qui, pour certains scientifiques, serait un « adaptogène », autrement dit une substance qui améliore l’ensemble des réactions du corps face au stress.

Contre-indications
Le ginseng étant un stimulant puissant, l’Organisation mondiale de la santé (Oms) le déconseille en cas d’hypertension artérielle et, bien qu’aucun incident n’ait été rapporté, aux femmes enceintes ou qui allaitent ainsi qu’aux moins de 16 ans. Il est également à éviter si vous êtes de type sanguin, car il risquerait de provoquer nervosité, insomnie et troubles gastro-intestinaux. Si vous voulez vraiment vous doper, demandez d’abord conseil à votre médecin ou à votre pharmacien. En outre, comme c’est le cas pour d’autres toniques, la prise de ginseng peut masquer la fatigue et conduire à l’épuisement. Se requinquer, oui, mais pensez aussi à vous reposer !

Présentation et durée de la cure
Le ginseng se présente sous la forme de poudre sèche (qui propose la racine dans son intégralité), d’extrait sec en gélules, sous forme d’extrait liquide ou de jus, en ampoules buvables. On le trouve également dans certains compléments nutritionnels, où il est associé à des vitamines, des minéraux et des oligo-éléments. La durée de la cure varie selon les troubles à traiter et leur importance. Mais comptez au minimum trois à six semaines et au maximum trois mois. A prendre le matin, si vous ne voulez pas qu’il vous empêche de dormir.