Bien être

Le sucre raffiné et la santé

Le sucre raffiné et la santé

Le sucre aliment naturel, n’est pas l’ennemi absolu en soi et a des vertus indéniables (notamment celle de combattre le diabète de par la présence de FTG, facteur de tolérance au glucose), dès lors qu’il n’est pas raffiné, n’est pas consommé seul et en quantité importante.

C’est seulement une fois raffiné que le sucre devient poison. 
Facteur de maladie, de vieillissement prématuré et de dégénérescence, le sucre raffiné est considéré par la plupart des professionnels de santé comme l’ennemi public numéro un. 

Le sucre blanc ou saccharose (sucre de table) fait partie des substances riches en calories vides, mais complètement dénuées de vitamines, minéraux et oligo-éléments. 
Le saccharose consomme des minéraux pour son métabolisme, sans en apporter, d’où son effet déminéralisant. 
Plus grave, le métabolisme épuise notre réserve en vitamine B1 et entraîne une carence en magnésium qui va engendrer du stress et de la fatigue. Car contrairement aux idées reçues, le sucre blanc excite dans un premier temps pour ensuite déboucher sur une grosse fatigue. 
Les glandes surrénales sont constamment sollicitées pour obliger le foie à convertir ses réserves de sucres en glucose. Cette perpétuelle sollicitation finit par dérégler le mécanisme, engendrant une chute du taux de sucre sanguin à certaines périodes de la journée et conduisant à une hypoglycémie réactionnelle. 
Le cerveau, grand demandeur de glucose, se trouve alors en manque et il s’en suit un état de nervosité et de fatigue aux frontières de l’évanouissement. 
Les effets des sucres blancs sur la santé des enfants sont encore plus insidieux. Ces sucres « morts », dépourvus de vitamines, d’enzymes et d’oligo-éléments mettent en danger l’intégrité même de leurs structures osseuse, nerveuse, cardio-circulatoire, respiratoire et métabolique.

Les sucres qui sont bon pour la santé

  • Le miel

Le miel est un aliment naturel riche en sucres simples directement assimilables, doué d’un pouvoir sucrant plus important que le saccharose (sucre de table), tout en ayant un apport calorique moindre. Il a une action dynamogénique et stimulante du cœur recherchée par les sportifs et les personnes fatiguées. Il favorise l’assimilation du calcium et la rétention du magnésium par l’organisme, deux minéraux essentiels au bon fonctionnement de notre « usine » biologique. Chez les enfants, le miel permet une meilleure et plus rapide calcification osseuse et dentaire. Grâce à ses nombreux enzymes, il facilite l’assimilation des autres aliments, améliorant ainsi la digestion et le transit intestinal.

  • Le sucre de canne intégral

L’appellation « sucre roux » ne suffit pas. Le plus souvent, il s’agit de sucre blanc coloré. Et c’est se donner bonne conscience que de le consommer à la place du sucre blanc. Seul le sucre de canne complet ou intégral, dépourvu de sa mélasse et obtenu en déshydratant du jus de canne à sucre, est bénéfique pour la santé. Issu de l’agriculture biologique, il ne subit aucune transformation ni raffinage et conserve tous les sels minéraux, vitamines et acides aminés de la canne à sucre.

  • Le fructose

Issu des fruits ou du miel, le fructose a un pouvoir sucrant de 1,2 à 1,8 fois plus élevé que le sucrose ou saccharose (sucre de table). Sa valeur calorique est identique à celle des autres sucres (4 kcal/g). En revanche, son indice glycémique (rapidité avec laquelle le glucose apparaît dans le sang dans les heures suivant la consommation d’un aliment donné) est plus faible que celui du saccharose. Grâce à quoi, le fructose est un sucre simple qui se comporte comme un sucre lent. D’où son importance pour les sportifs et les personnes cherchant à perdre du poids. De plus, son métabolisme ne requiert pas d’insuline. Il peut être préconisé, dans certaines conditions et sous contrôle médical, dans les régimes pour diabétiques.