Bien être

Médecine Ayurvédique et ayurveda

ayurveda

L’Ayurveda (आयुर्वेद sanskrit âyus : vie et veda : connaissance, science) ou « médecine ayurvédique » est une médecine indienne qui puise ses sources dans les textes sacrés des Veda (environ – 3 900 ans av. J.-C. à – 1500 ans av. J.-C.) et dont les principes sont ceux de ce qu’on appelle aujourd’hui la « médecine naturelle », ce qui signifie qu’ils respectent les lois de la Nature.

ayurveda

Cette médecine repose sur les principes de base suivants:

Les trois dosha, nommés respectivement Vata, Pitta et Kapha, sont les trois « humeurs » à partir desquelles l’Ayurveda fait principalement son diagnostic de l’équilibre du corps et de son harmonie avec l’univers.

Le Panchakarma (Pancha:cinq, Karma: action) est un des soins ayurvédiques dont l’objectif est de purifier le corps :

  • Vamana : le vomissement thérapeutique,
  • Virechana : la purgation,
  • Basti : le lavement,
  • Nasya : élimination des toxines par le nez,
  • Raktamoksha : la saignée,

Le médecin ayurvédique, le Vaidya, examine le patient au moyen d’un ensemble de techniques telles que l’observation, l’interrogation, la palpation (dont la prise du pouls, nadipariksha) par lesquels il déduit les déséquilibres présents. Il prescrit ensuite les soins ou les remèdes adaptés à chacun.


Les axes principaux sont:

 

  • La vie vécue normalement est un état de bonheur
  • L’hygiène de vie permet de restaurer l’harmonie de l’homme avec son environnement
  • L’alimentation, la digestion et l’assimilation sont des questions essentielles pour la santé
  • Les médicaments sont de nature végétale (341 recensés dans l’ouvrage), animale (177 recensés) ou minérale (64 recensés)
  • La parole comme méthode de soin, présente dans l’Atharvaveda, est associée à ces médicaments (Rasayana).
  • La médecine est plus préventive que curative
  • La maladie est considérée comme la conséquence d’une erreur alimentaire et d’une mauvaise compréhension de l’univers, ainsi que d’une mauvaise harmonie entre le corps et l’esprit.

Le Yoga tel qu’on le connaît en Occident, c’est-à-dire le Yoga des postures, était également mentionné comme un médicament.