Phytothérapie

Millepertuis et dépression

Millepertuis

Le millepertuis est utilisé depuis plus de 2 000 ans comme remède populaire de la dépression. Selon les chercheurs, le millepertuis semble agir, bio-chimiquement, de façon très semblable à celle de médicaments antidépresseurs mais avec un risque plus faible d’effets secondaires. Dans une méta-analyse, des chercheurs ont noté que plus de 40 essais cliniques ont été conduits avec le millepertuis.


Une étude allemande attribue à un extrait de millepertuis une efficacité comparable aux traitements médicamenteux des dépressions légères. Utilisée en phytothérapie, cette plante est disponible en pharmacie et dans certains magasins de diététique.

En Allemagne, le millepertuis est l’antidépresseur le plus utilisé. Chaque année, il représente plus de la moitié des six millions d’antidépresseurs prescrits, toutes marques confondues, dans les cas de dépression légère ou modérée.
« De plus, le millepertuis a beaucoup moins d’effets secondaires que les médicaments habituellement prescrits pour traiter les dépressions », précisent les auteurs.

Il faut quatre à huit semaines avant que le millepertuis agisse, bien qu’on ne sache pas encore exactement comment il agit. On croit que le principal ingrédient actif est l’hypericine, le pigment rouge contenu dans les vésicules de la fleur.

Mais comment agit l’hypericine? Voilà toute la question. Plusieurs recherches cliniques indiquent que le millepertuis semblerait aussi efficace que les antidépresseurs modernes disponibles sur le marché pour traiter la dépression légère ou modérée.

Plus fort encore!  L’analyse indépendante la plus récente, menée par le groupe Cochrane, a couvert 29 essais cliniques et plus de 5000 patients. Le millepertuis est d’une efficacité comparable aux antidépresseurs conventionnels, dans la dépression majeure.

Les antidépresseurs provoquent souvent des effets indésirables, à tel point que certains patients préfèrent abandonner la médication. Avec le millepertuis, les effets secondaires seraient à peu près nuls lorsqu’il est consommé selon les recommandations habituelles, soit une dose de 300 mg trois fois par jour. C’est sans doute ce qui rend son utilisation si intéressante.

Le millepertuis s’appelle aussi Herbe de Saint Jean.

Contre-indications:

La plante est à proscrire en cas de traitements par :

Médicaments anticoagulants oraux ;
ciclosporine (immunosupresseur) ;
tacrolimus, sirolimus ;
antirétroviraux inhibiteurs de protéases (anti VIH) ;
Inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse (anti VIH) ;
irinotécan (anticancéreux) ;
Anticonvulsivants (carbamazépine, éthosuximide, felbamate, fosphénytoïne, lamotrigine, phénobarbital, phénytoïne, primidone, tiagabine, topiramate, acide valproïque, valpromide), sauf gabapentine et vigabatrine.